Présomption de légitime défense

La Rédaction

Sujets relatifs :

Pas au menu de M. Valls

En déplacement à Noisy-le-Sec jeudi 17 mars, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a tenté de convaincre les responsables syndicaux présents quant à la prise en compte de leur malaise. Le secrétaire général d'Unité-SGP Police (majoritaire), Nicolas Comte, évoque une "démarche qui va dans le bons sens". Le ministre a fermement rejeté la proposition du syndicat Alliance de présomption de légitime défense, qui avait été reprise par Nicolas Sarkozy lors dela campagne présidentielle. Interrogé sur la présomption de légitime défense pour les policiers, proposée par Marine Le Pen, puis reprise par Nicolas Sarkozy lors de la campagne électorale, Manuel Valls a écarté cette solution: « Si nous lançons cette réflexion, c'est que cette piste, incontestablement, n'est pas celle qu'il faut prendre », a-t-il dit. Alliance n'était d'ailleurs pas représenté.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles