Pyraboyard, un jeu contre les violences des quartiers

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le quartier des Pyramides à Evry a organise mardi, comme chaque 1er mai depuis quatre ans, un jeu baptisé Pyraboyard, qui rassemble des habitants du quartier pour contrer les conflits entre bandes rivales, qui avaient causé la mort d'un jeune homme de 16 ans le 1er mai 2006. Des stands avec des jeux, des équipes, une scène, un présentateur: Siko, 26 ans, et Big Mobb's, 27 ans, qui vivent aux Pyramides et y ont un studio d'enregistrement, "Studio Bunker", installé dans un parking condamné, se sont inspirés du jeu télévisé Fort Boyard.
Pyraboyard avait été organisé une fois, "il y a plusieurs années, par des grands frères". Les deux amis ont repris l'idée en 2009, pour "renforcer la cohésion entre les habitants", et "se souvenir, sans le côté négatif", du 1er mai 2006.

350 participants
En 2011, environ 350 enfants ont participé, selon eux.
La plupart des jeunes sont là dès 10H00, ils nous aident à monter les stands. A 14H00, ça commence, ils ont environ deux heures. A la fin, des artistes, qui sont souvent leurs grands frères, montent sur scène", expliquent Siko et Big Mobb's.
"Le prix? C'est de passer la journée ensemble", soulignent-ils.

Petits et grands
Les enfants jouent, les plus grands aident à la mise en place et à la tenue des stands, les parents font la cuisine: "on se voit tous les jours mais on ne prend pas le temps de discuter. Passer du temps avec les personnes permet la cohésion", soulignent les deux organisateurs.
Cette année, une quarantaine d'ados seront derrière les stands.

But en or
"L'année dernière, je tenais le "but en or". Mais cette année, je fais mon équipe, ils veulent que j'en profite", sourit Dylan, 12 ans, casque de musique autour du cou. Ce qui lui plaît dans Pyraboyard? "L'union avec tout le monde, tous les enfants, toutes les mamans. Les gens timides, on peut les rencontrer. Et on s'amuse".

Apaiser le quartier
Alima et Tanah, 9 ans, racontent que l'an dernier "il y avait des jeux durs et des jeux faciles. Il y avait un carton avec des rats dedans, il fallait prendre la clé (cachée au fond, ndlr)". Les fillettes évoquent aussi les jeux de vélo, de ballon, de société.
Khady, 9 ans, a particulièrement aimé le jeu qui consiste à aller chercher une clé derrière une fausse toile d'araignée. "C'est drôle parce que des fois on se coince les mains et les pieds", se souvient-elle. "On prend nos copines, et après on fait les équipes", explique Maria, 11 ans.

Soutien de la mairie
Cette année, la mairie d'Evry apporte à Pyraboyard un soutien logistique, mais aussi financier via le conseil de quartier, présidé par Mbaye Badiane.
Cet habitant des Pyramides depuis 1988 ne tarit pas d'éloges. Regrettant qu'il y ait "toujours un mort", M. Badiane se réjouit que, "pour éviter cela, pour occuper les jeunes, ils (aient) eu l'idée géniale de Pyraboyard". Selon lui, ce rendez-vous a réellement contribué à "apaiser le quartier, par le brassage, les rencontres. Ca créé une ambiance familiale". "Les parents viennent, accompagnent leurs enfants, des échanges se font. Dès lors que l'on partage un repas ensemble, on ne peut plus faire semblant", souligne-t-il.

Une tradition
Siko et Big Mobb's se réjouissent que Pyraboyard soit "comme une tradition maintenant. Ce sont les gens qui nous le rappellent, +c'est dans deux mois+".
Pour eux, "le meilleur moment, c'est quand l'organisateur donne le top départ, et que tout le monde court".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles