Quand l'évolution des outils favorise la courte vue

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le knowledge management, jusqu'alors plutôt épargné par les coupes budgétaires et même relativement porteur depuis plusieurs années, va-t-il à son tour tomber en disgrâce ? Même s'il est trop tôt pour prédire sa chute et que les indicateurs semblent encore au vert, les professionnels de l'information doivent rester vigilants face à la tentation de remplacer les hommes par les outils.

Le dernier paragraphe de l'édito du 26 avril de Stéphane Moracchini sur Collaboratif-info dénonce ce risque de dérive. Il y développe les aspects positifs de "La nouvelle vie du Knowledge Management" liés au déploiement des dernières générations de réseaux sociaux d'entreprise (RSE) et les opportunités qu'ils représentent pour les knowledge managers, citant Nasi Jazayeri, directeur général de Salesforce Chatter, interviewé pour ce même site : "La troisième génération de réseaux sociaux d'entreprise, après la mise en relation des individus puis la connexion aux processus métier, s'attaque à la découverte de connaissances". Si cette constatation semble pleine de promesses, Stéphane Moracchini la nuance toutefois en évoquant les principales difficultés auxquelles sont susceptibles de se heurter les knowledge managers chargés de donner du sens à ces RSE. Elles sont principalement organisationnelles et consistent en de la rétention d'information, qui peut s'opérer à divers niveaux, du salarié lui-même à sa hiérarchie. Mais ces réticences ne sont pas les plus difficiles à combattre dès lors qu'il y a derrière la mise en place du RSE la volonté pour la direction d'optimiser la gestion des connaissances en vue de rendre l'organisation plus efficiente.

En revanche, Stéphane Moracchini pointe un obstacle bien plus difficile à surmonter, qu'il nomme la "croyance à l'auto-suffisance". Certains dirigeants pensent, à tort, que l'outil fera tout et que, dès lors qu'un joli RSE dernière génération sera mis en place, le knowledge manager n'aura plus aucune raison d'être. Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ? Allez, soyons optimistes, l'auteur souligne qu'à sa connaissance, il n'existe pour l'heure qu'un cas de suppression pure et simple de la fonction KM au profit des seuls algorithmes. Puisse ce cas rester isolé...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles