Quand l'Intérieur vend des fichiers au privé...

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le ministère de l'Intérieur vend le contenu du fichier national des immatriculations à des sociétés privées qui peuvent en commercialiser les données selon les termes des agréments ou licences qu'elles signent avec le gouvernement. Il s'agit de "l'application d'une directive européenne de mise à disposition de données personnelles figurant dans le fichier du Système d'immatriculations des véhicules", a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Le produit de cette vente "est réutilisé de manière à diminuer les coûts de fabrication des documents d'identité, par exemple". Quant au prix, "il est fixé par décret", a-t-il souligné, et peut varier de quelques centimes ou dixièmes ou même centièmes de centimes d'euros par item, "selon l'utilisation qui en est faite par ces sociétés". En revanche, au moment de retirer sa carte grise, l'automobiliste peut choisir de refuser que ses données soient vendues. Il peut également le faire après coup, en en faisant la demande dans les préfectures.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Dans son livre « Le nouveau modèle français » paru fin 2021, le haut fonctionnaire et essayiste David Djaiz, auteur remarqué de Slow démocratie en 2019, dessine les contours de ce que pourrait être un futur projet pour le pays,...

06/12/2022 |
Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Éditorial : Fausse route

Éditorial : Fausse route

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Plus d'articles