Que l'on arrête avec les projets d'impôts de toute sorte sur le numérique !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Décidément les principes de la royauté ont la vie dure ! Seuls les temps changent chantait Bob Dylan ; le roi, les seigneurs n'avaient pour seule solution que de lever l'impôt pour assouvir leurs besoins fastueux ou bien souvent guerriers.
Je vous livre une nouvelle fois de nouvelles propositions en matière d'impôt.

La FEVAD (Fédération du e-commerce et de la Vente à Distance) a pris connaissance des propositions du Sénateur Marini concernant la création de nouvelles taxes sur le numérique, parmi lesquelles figure l'instauration d'un nouvel impôt sur les achats en ligne.
Cette fédération constate, d'ailleurs, que le Sénateur Marini a déjà proposé à plusieurs reprises la création de ce nouvel impôt sur la consommation et que ses propositions ont toujours été rejetées par la représentation nationale.
Tout comme vous autres et mon humble personne et la FEVAD, tentons de mesurer les conséquences d'une telle nouvelle taxation :
« Cette nouvelle taxe va peser directement sur les 31 millions de français qui achètent en ligne. Les marges étant particulièrement faibles sur Internet, les sites n'auront d'autre choix que de répercuter cette taxe supplémentaire sur les prix. Alors que le gouvernement cherche à redonner du pouvoir d'achat aux Français, cette taxe va frapper de plein fouet des millions de ménages notamment parmi les plus modestes d'entre eux qui utilisent internet pour trouver les prix les plus attractifs. Cette nouvelle taxe va donc impacter directement le pouvoir d'achat de certains ménages et freiner leur consommation ...La France est aujourd'hui un des pays d'Europe à la pointe en matière de e-commerce. Les entreprises françaises et étrangères investissent des moyens importants afin de répondre aux attentes des consommateurs en matière d'achat sur internet. Entre 2006 et 2009, la moitié des emplois dans le commerce en France l'ont été dans le e-commerce. Le secteur des ventes sur internet est l'un des rares secteurs dans lequel l'emploi ait fortement progressé en 2011.
La création de cette taxe, unique en Europe, aura pour effet de décourager les investissements et de ralentir la création d'emplois dans le secteur. Par ailleurs cette taxe risque, une fois de plus, de peser sur les seules entreprises implantées en France »
Par conviction et éthique, le e-commerce ne constitue pas ma tasse de thé mais il est des idées qui, franchement, sont complètement ineptes.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles