Réindustrialisation, démondialisation : projet réaliste ou argument démagogique?

La Rédaction

Sujets relatifs :

La Dares, Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques, analyse les chiffres de l'emploi depuis le début des années 1980 et publie une note en ligne fort instructive en ce début de campagne électorale marqué par de beaux discours autour de la démondialisation et de la réindustrialisation.

Il en ressort, qu'en 25 ans, le nombre d'emplois en France métropolitaine a augmenté de 3,1 millions, pour atteindre 25,7 millions en moyenne sur la période 2007-2009. Ce n'est pas assez si l'on en juge par l'évolution actuelle du chômage mais cela représente quand même une augmentation globale de presque 14 %.

Ce sont les métiers du tertiaire qui ont le plus contribué à la croissance de l'emploi. " Au début des années 1980, 65 % des personnes en emploi exerçaient un métier du tertiaire (commerce, services, transports, administration publique, santé, éducation, etc.), ces métiers occupent désormais 76 % de l'emploi, regroupant 19,5 millions de personnes. Cette tertiarisation de l'économie (+ 4,8 millions d'emplois au cours des vingt-cinq dernières années) s'est accompagnée d'une modification de la structure de qualification des emplois tertiaires."

"Le nombre de personnes occupant un métier de type industriel a diminué de 15 % en vingt-cinq ans, passant de 4 008 000 à 3 394 000". Ces métiers ne représentent plus que 13 % de l'emploi. Cette diminution des emplois industriels s'est accompagnée, elle aussi, de modification de la structure des qualifications : doublement des effectifs de cadres et ingénieurs et diminution de plus de moitié des ouvriers non qualifiés de l'industrie.

Tout est dit en ce qui concerne la réindustrialisation!

En admettant que les projets industriels veuillent volontairement venir se soumettre à des réglementations plus contraignantes que dans d'autres pays tant en termes sociaux qu'environnementaux, où trouveront-ils les compétences nécessaires à leur développement ?

Qu'en est-il de la démondialisation ?

Elle apparaît plutôt comme une offre commerciale segmentée visant à satisfaire des clientèles sensibles à l'argument du "Made in France". La fréquentation des hypermarchés et des sites de e-commerce montre que ces commerçants avisés préfèrent satisfaire la masse de la clientèle en lui proposant les marques qu'elle demande. Apple a préempté le marché des tablettes tactiles avec l'Ipad et on voit mal comment une tablette "made in France", si cela existe, pourrait inverser la tendance.

Le vieillissement de la population va accroître la tertiarisation des emplois (professions médicales et para-médicales, services à la personne). L'urgence absolue, pour les prochaines années, sera la formation des demandeurs d'emploi sous-qualifiés pour satisfaire l'offre d'emploi dans ces secteurs. Le sujet est nettement moins "glamour" que celui de la démondialisation et il suppose un travail important de remotivation autour de l'apprentissage.

C'est plus difficile à expliquer dans les médias ! Pourtant 17 millions de personnes sont allés voir "Intouchables" qui aura plus fait pour l'image de ces métiers que les discours de campagne.

Pour accéder à la note de la DARES.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles