Rennes : quota de PV contre prime

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les agents de sécurité de la voie publique (ASVP) de la Ville de Rennes ont décidé de ne plus respecter le « quota » fixé par la mairie de 50 PV par jour et de les ramener à 35 maximum par agent. En conflit avec leur direction depuis neuf mois, ils réclament de travailler un samedi sur deux au lieu de cinq sur six actuellement et une augmentation de leur prime (de 10% du salaire actuellement à 16%). La ville qui réfute le terme de « quotas » de PV (elle parle d'un « indicateur » calculé par rapport au nombre de véhicules en infraction chaque jour) a refusé toute augmentation de la prime des agents mais leur a proposé de ne travailler que quatre samedis sur six.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles