«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Denis Courtois

Sujets relatifs :

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

© ©nono - stock.adobe.com

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?

Comme toute collectivité, Paris doit être en conformité avec la loi. C'est à la veille des vacances de juillet que son conseil a dû avancer en mettant en place des propositions « astucieuses » pour être dans les clous légaux, tout en apportant une réponse aux mouvements sociaux. Une concertation sur la mise en place de ces nouveaux dispositifs sera menée à la rentrée service par service, soit pas moins de 300 entités différentes aux modes de fonctionnement pas toujours comparables.

Avec 55 heures à « récupérer », la ville a opté pour la suppression de 8 jours de congés « extra-légaux » en les remplaçant par 5 jours « légaux ». Ainsi une bonification de 2 jours sera accordée à tout agent qui prend 8 jours de congés l'hiver ce qui est le cas d'une majorité L'adaptations de certains horaires (sur la base de quelques minutes par jour) permettra de générer 2 jours de RTT supplémentaires.. Enfin, une sujétion particulière a été « inventée » par la ville de Paris (elle en revendique la spécificité) qui permettra en raison de« l'intensité et l'environnement de travail particulier spécifique à la ville-capitale »  d'accorder 3 jours supplémentaires.

Cette dernière proposition n'a pas du tout été appréciée par la préfecture et la ministre en personne (Amélie de Montchalin) s'est indignée (dans un contexte certes pré-présidentielles) qu’on fasse de Paris un lieu différent de la France entière et crée une inégalité Province-Paris « inacceptable ». Autant dire que ces votes risquent d'être retoqués et qu'il faudra trouver d'autres idées originales pour rentrer dans les clous.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

L'Inet vient de créer un cycle de formation pour aider les dirigeants territoriaux à affronter les grossenjeux climatiques. Un pas majeur, même si la formation est pour l"instant réservée aux cadres des grosses collectivités.L’Inet,...

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Un nouveau site (et un nouveau magazine) pour La Lettre du Cadre

Un nouveau site (et un nouveau magazine) pour La Lettre du Cadre

Plus d'articles