Retour sur Avignon et ses débats dans la fournaise

La Rédaction

Sujets relatifs :

A Avignon, on rencontre de multiples personnes, on entretient ses réseaux formalisés ou jusqu'alors virtuels, on assiste à de nombreuses rencontres professionnelles, on  débat, on va voir des spectacles, et puis sans cesse on cherche désespérément un peu d'ombre ou d'eau fraiche !...

François Pouthier (Culture & Départements) a déjà fait état de ces débats à Avignon. Nombre d'entre eux portaient cette année sur l'éducation artistique et culturelle, notamment de la cohérence souhaitable entre le discours et l'action. Il y fut question par exemple du manque d'engagement (d'audace politique autant que de financements) du ministère de l'Education nationale, mais d'un autre côté aussi, sur le terrain, du moteur que représente « l'envie » des différents partenaires ; du cadre qui facilite ou non la pratique (« où sont les gymnases de l'EAC » demande Jean-François Marguerin, DRAC de rhône-alpes) ; de l'importance de garder une trace des parcours ; de la crainte qu'inspire la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires dans un contexte de crise (en raison des effets pervers qu'elle peut générer en matière artistique) ; de la nécessité de formations conjointes, de professeurs relais et de pôles ressources.

La  FNCC, fédération des collectivités pour la culture, a été très active à Avignon. On pourra pour s'en assurer consulter sa dernière lettre électronique, en libre accès.

La rencontre avec  l'IABD a permis aux représentants professionnels d'envisager avec les élus la place des bibliothèques et des archives dans les conférences culturelles régionales souhaitées par la FNCC parallèlement aux conférences territoriales de l'action publique prévues dans le cadre des futures lois de l'acte 3 de la décentralisation.

La rencontre avec les représentants de Territoires de cirque a permis de mettre en avant différentes expériences (la politique de Midi-Pyrénées et de la métropole toulousaine, Circa, Itinéraire cirque en massif central,  « Temps de cirque » avec le Conseil général de l'Aude, etc) , dans lesquels tous les niveaux de collectivités interviennent. Philippe Laurent le président de la FNCC s'est dit favorable au principe d'une nouvelle Charte Territoires de cirque/FNCC/Hor lesMurs, pour susciter  un cadre de discussion pour les élus.

De même, la signature de la Charte des missions artistiques et territoriales des scènes publiques (hors label) avec le Syndicat national des Scènes publiques et France Festivals servira d'outil de référence pour faciliter le dialogue entre professionnels et élus afin de contribuer à la clarté et à la rigueur des engagements qui les lient. Pour Michel lefeivre le président du SNSP, « c'est un texte positif, concret et ambitieux », qui a été l'objet d'une vraie co-rédaction.

Lors du grand débat d'Avignon des associations d'élus du Conseil des collectivités territoriales (CCTDC) pour le développement culturel, intitulé "Et maintenant la culture, on fait comment ?", le 19 juillet, les représentants des associations d'élus ont esquissé les conditions nécessaires à un approfondissement de la décentralisation culturelle. Ces perspectives de projets, ambitieux et réalistes, sont à l'origine des «15 engagements des associations de collectivités face à la nouvelle donne des politiques culturelles» signés en commun par les représentants des associations d'élus à l'occasion de ce débat 2013. Lors de cette rencontre, la ministre Aurélie Filippetti a souhaité que le CCTDC soit une formation du Haut Conseil des territoires. Philippe Laurent a trouvé dommage en revanche qu'un amendement proposé par la Commission Culture du Sénat  (que tous les ans, au sein de la Conférence régionale de l'action publique, il y ait une réunion sur la culture) ait ensuite été rejeté par l'Assemblée nationale.

Autant de sujets sur lesquels nous aurons l'occasion de revenir à la rentrée !

François Deschamps

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles