Réutiliser les eaux usées pour l'irrigation : le Conseil d'État a tranché !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Rappelons que l'arrêté autorisant (sous certaines conditions) l'utilisation des eaux issues de traitement d'épuration des eaux usées pour l'irrigation de culture ou d'espaces verts avait été publié en septembre 2010.

Mais deux sociétés spécialisées dans la valorisation des sous-produits animaux et des déchets organiques avaient attaqué le texte devant le Conseil d'État car ils jugeaient que les avis de l'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) utilisés pour rédiger le texte présentaient des données de nature à fausser l'appréciation des risques. Le Conseil d'État a rejeté cet argument.

Par ailleurs, une société n'était pas d'accord sur le fait que l'interdiction visait indifféremment les établissements de collecte, stockage, traitement des sous-produits d'origine animale de catégorie 1 et 2. Elle souhaite que l'interdiction soit limitée aux seuls terrains portant des cultures destinées à l'alimentation humaine. Le Conseil d'État a jugé que l'arrêté respectait le principe de prévention du risque sanitaire.

L'arrêté est donc validé sans modifications.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles