Risques industriels : l'Etat prendra en charge les travaux de sécurisation à 40%

La Rédaction

Sujets relatifs :

La loi de finances 2013 prévoit de rétablir à 40% le niveau de prise en charge par l'Etat des travaux de sécurisation des habitations situées près des sites à risques. Ces travaux sont obligatoires depuis la loi Bachelot, adoptée après la catastrophe d'AZF en 2001, dans les communes dotées d'un Plan de prévention des risques technologiques (PPRT. Les habitants pouvaient bénéficier pour cela d'un crédit d'impôt dont le taux, revalorisée par la loi Grenelle II, avait été ramené à 15% en 2011 contre 40% initialement. « Les gens qui habitent près d'installations industrielles à risque ce n'est pas pour y faire de l'investissement immobilier. Ce sont le plus souvent des ménages peu fortunés, qui seraient dans l'impossibilité de faire les travaux sans une aide conséquente », plaide Yves Belin, député du Rhône, maire de Feyzin et président d'Amaris (*). Entre l'effort des collectivités, des industriels et de l'Etat, les aides au financement atteignent désormais 90%, pour un plafond de dépenses de 20 000 ¤.
(*) Association nationale des communes pour la maîtrise des risques technologiques majeurs.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles