Roms : projet de campement contesté abandonné

La Rédaction

Sujets relatifs :

La préfecture du Nord a indiqué mercredi à l'AFP que le projet, très contesté par les habitants de la commune de Cysoing et de ses alentours, d'implanter un campement de Roms sur la ville avait été abandonné.

"Le préfet vient d'informer le maire de Cysoing qu'au vu des derniers éléments transmis par RFF (Réseau Ferré de France, ndlr), propriétaire du terrain, le terrain situé dans sa commune ne répondait pas aux principaux critères qui ont été déterminés en vue d'accueillir un campement", a expliqué la préfecture.

"En conséquence", le préfet "ne donnera pas suite à la proposition d'implantation sur le territoire de cette commune", a ajouté l'institution.

Le maire de Cysoing Benjamin Dumortier, sans étiquette, s'était fait l'écho de cette décision tard mardi sur le site internet de sa ville.

"Je suis persuadé que cette nouvelle fera enfin retomber définitivement les tensions qui ont animé notre commune depuis un mois. Le bon sens l'ayant emporté, compte tenu de conditions d'accueil indécentes", s'est félicité le maire dans un billet.

L'éventualité de cette installation avait provoqué de vives tensions dans la population, et un collectif d'opposition au projet, Pévèle-Mélentois en colère", avait vu le jour.

La dernière manifestation en date, à l'initiative du collectif et soutenue par la mairie de Cysoing et plusieurs élus, avait rassemblé samedi quelque 700 personnes dans les rues de Lille.

Le cortège avait manifesté devant l'hôtel de ville alors que le maire de Lille Martine Aubry est également président de la communauté urbaine, et devant la préfecture.

Des contre-manifestants s'étaient fait entendre en début de manifestation qu'ils considéraient comme "raciste". Par ailleurs, des membres du collectif avaient exclu du cortège des partisans du Front national.

"Je remercie celles et ceux qui ont eu un discours raisonné et responsable, tout en condamnant une nouvelle fois avec beaucoup de force et de conviction les propos racistes ou de rejet que j'ai pu lire ou entendre ça et là", a précisé de son côté Benjamin Dumortier dans son message

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles