Rythmes scolaires : pour Jacques Pélissard, les maires ont le sentiment d'avoir été « trompés »

La Rédaction

Sujets relatifs :

La réforme des rythmes scolaires est revenue hier à la une de l'actualité après les déclarations du patron de l'UMP et maire de Meaux, Jean-François Copé, qui a appelé officiellement le ministre de l'Éducation nationale à « reporter » la réforme. Estimant que l'État ne verse que « 50 euros sur les 150 que coûte cette réforme » par élève et par an, et que les communes n'auront pas d'autre choix que d'augmenter les impôts locaux pour trouver les 100 euros restants, le maire de Meaux a demandé, « au nom du pragmatisme, du pouvoir d'achat et de l'intérêt national, que cette réforme soit reportée ». Maire info Réforme des rythmes scolaires : "C'est le chaos !" Le point Rythmes scolaires : les ratés de la rentrée  Le figaro

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles