Dossiers

Rythmes scolaires : pour Jacques Pélissard, les maires ont le sentiment d'avoir été « trompés »

La Rédaction

Sujets relatifs :

,
La réforme des rythmes scolaires est revenue hier à la une de l'actualité après les déclarations du patron de l'UMP et maire de Meaux, Jean-François Copé, qui a appelé officiellement le ministre de l'Éducation nationale à « reporter » la réforme. Estimant que l'État ne verse que « 50 euros sur les 150 que coûte cette réforme » par élève et par an, et que les communes n'auront pas d'autre choix que d'augmenter les impôts locaux pour trouver les 100 euros restants, le maire de Meaux a demandé, « au nom du pragmatisme, du pouvoir d'achat et de l'intérêt national, que cette réforme soit reportée ». Maire infoRéforme des rythmes scolaires : "C'est le chaos !" Le point Rythmes scolaires : les ratés de la rentrée  Le figaro

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles