Seclin : les panneaux pourraient refleurir !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Lors d'une audience au tribunal administratif de Lille, le rapporteur public a demandé l'abrogation du règlement local de publicité adopté par la commune Seclin (Nord) en janvier 2008. Le contentieux oppose la commune à l'afficheur G&B. « Ce règlement a permis de réguler le nombre de panneaux publicitaires dont l'installation devenait anarchique et nuisait à l'environnement de nos trois monuments historiques », selon la ville de Seclin. L'afficheur dénonce, de son côté, la légalité de ce règlement. « Il manquait un représentant de la communauté urbaine de Lille dans le groupe de travail chargé de le mettre en place », selon l'avocat de G&B. Argument confirmé par le rapporteur public. Cette erreur, validée pourtant par la préfecture, pourrait remettre en cause le démontage d'environ 150 panneaux depuis le début de l'année à Seclin. La décision du tribunal est attendue d'ici une à quatre semaines.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles