Sensibiliser les migrants et les habitants des DFA au dépistage du VIH

La Rédaction

Sujets relatifs :

La communauté d'origine subsaharienne et les habitants des DFA constituent des cibles prioritaires du programme national de prévention du VIH. En effet, chaque année, près d'une découverte de séropositivité sur deux (48 % en 2009) concerne un migrant originaire d'Afrique subsaharienne. Et dans les DFA, la situation épidémiologique du VIH/sida est plus préoccupante qu'en métropole avec une incidence et une prévalence de l'infection plus élevées.
Ces populations se caractérisent en outre par un recours au dépistage souvent tardif. Ainsi, en 2009, les découvertes de séropositivité au stade sida touchaient 16 % des migrants. De même, en 2007-2008, près de la moitié des nouveaux cas de séropositivité recensés en Guadeloupe et un tiers de ceux enregistrés en Guyane et en Martinique ont été diagnostiqués en présence de signes cliniques ou biologiques. Conséquences pour les personnes infectées : une perte de chances thérapeutiques considérable, corrélée à une morbidité et à une mortalité accrues.
Avec pour message "Mon avenir, c'est aussi ma santé", la nouvelle campagne d'incitation au dépistage du VIH et des IST mise sur la valorisation des personnes qui prennent la décision de faire le test. Son principe ? Une galerie de portraits, des scènes du quotidien et autant de raisons de se faire dépister. Il s'agit de montrer que le test peut être réalisé à divers moments de la vie, et pas seulement après une prise de risque : se faire dépister, c'est prendre soin de sa santé et de celle des autres.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Dans son livre « Le nouveau modèle français » paru fin 2021, le haut fonctionnaire et essayiste David Djaiz, auteur remarqué de Slow démocratie en 2019, dessine les contours de ce que pourrait être un futur projet pour le pays,...

06/12/2022 |
Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Éditorial : Fausse route

Éditorial : Fausse route

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Plus d'articles