Sevran bouclera son budget

La Rédaction

Sujets relatifs :

La ville de Sevran (Seine-Saint-Denis), dont le maire est en grève de la faim, réussira à boucler son budget d'investissement, a dit à l'AFP le ministre délégué à la Ville François Lamy, soulignant l'importance de "bien gérer" les finances des communes.

Stéphane Gatignon (EELV) a commencé vendredi une grève de la faim notamment pour réclamer une aide exceptionnelle de cinq millions d'euros pour sa ville, sous peine de "mettre la clé sous la porte".

"Je me suis engagé à ce que Sevran touche d'ici la fin de l'année 4,7 millions d'euros de l'Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) qui ont été retardés parce que les dossiers étaient mal bouclés", a déclaré à l'AFP M. Lamy, un proche de Martine Aubry.

Il ne s'agit pas de nouveaux fonds mais de ressources d'investissement déjà programmées, précise-t-on dans son entourage.

"Au final, ça devrait lui suffire pour boucler son budget", a assuré le ministre, agacé par la démarche du maire: "Il n'a pas demandé à me rencontrer, ce serait raisonnable de se mettre autour d'une table pour discuter."

Interrogé sur les propos de M. Lamy, Stéphane Gatignon s'est dit samedi soir "satisfait de ce remboursement de l'Anru". "Cela va nous permettre de finir l'année tranquillement en ayant de la trésorerie pour rembourser les emprunts et assurer les salaires", a-t-il ajouté.

"Les choses commencent à bouger mais ce remboursement ne concerne pas les 5 millions d'euros que la ville réclame à l'Etat au titre d'une aide exceptionnelle", a-t-il rappelé.

"Il y a effectivement un problème sur les communes pauvres, mais le gouvernement a pris en compte cette situation", a poursuivi M. Lamy, en soulignant que la dotation de solidarité urbaine (DSU) - censée aplanir les différences de revenus entre communes -- était à "un niveau historique".

En conséquence, "Sevran va toucher plus de deux millions d'euros entre la DSU et le fonds de solidarité régional" en 2013, a précisé M. Lamy.

"Au ministère de la Ville, on est très soucieux d'aider les communes, mais nous sommes attentifs à leur gestion", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a rendu visite samedi matin à M. Gatignon, qui campe près de l'Assemblée nationale, pour lui "apporter un message de solidarité et d'amitié car il mène un combat courageux".

"Je me félicite de la visite de Manuel, a commenté François Lamy: ça veut dire qu'il aura à coeur de nous aider à trouver la solution, en tant que cotutelle de la Direction générale des collectivités locales."

Le président de l'Assemblée Claude Bartolone s'est également rendu samedi soir auprès du maire de Sevran. Il a déclaré n'être "pas d'accord" avec sa "forme" de protestation, tout en comprenant son "combat" pour les communes pauvres.

chp-asm/DS

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles