Signalisation de danger temporaire

La Rédaction

Sujets relatifs :

La réparation de chaussée au 'point à temps' consiste en un répandage
d'émulsion de bitume et de gravillons. Cette technique permet un entretien
de la surface de la chaussée en lui redonnant de l'étanchéité et en limitant
la formation de dégradations. Les réparations ne sont effectuées que sur les
surfaces ponctuelles à traiter. Le rejet de gravillons en excédent est une
conséquence inévitable de cette technique d'entretien.
La présence de gravillons roulants en excès sur une chaussée ouverte à la
circulation publique nécessite une signalisation temporaire adaptée sur la
section concernée, pendant le chantier puis pendant la période de rejet.
Cette période est plus ou moins longue en fonction de l'importance du rejet
et du niveau de trafic de la voie : plus le trafic est important, plus
l'évacuation des gravillons en excès est rapide.
Un balayage peut s'avérer nécessaire, notamment en cas de faible trafic, et
plus particulièrement dans les zones d'accumulation préférencielles
(virages, carrefours, ...).
La durée de maintient de la signalisation temporaire dépend donc directement
des risques liés à la présence de gravillons en fonction de la quantité
résiduelle susceptible de porter atteinte à la sécurité des usagers et est
fonction du type d'usagers, des caractéristiques de la voie et des vitesses
pratiquées.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Interview

Arnaud Bontemps : " Nous sommes confrontés à cette incapacité à faire correctement notre travail"

Le collectif « Nos services publics » a mené une grande enquête, du 30 avril au 31 août 2021, pour sonder l’état d’esprit des agents publics. Le résultat est effarant : 80 % d’entre eux expriment un sentiment...

02/12/2021 |
Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Plus d'articles