Signalisation routière : entente frauduleuse

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'Autorité de la concurrence a sanctionné à hauteur de 52,7 M d'euros, huit entreprises fabricantes de panneaux de signalisation pour s'être entendues entre 1997 et 2006 sur la répartition des marchés de signalisation routière verticale, ainsi que sur les prix. Le cartel couvrait l'ensemble du territoire national, les accords de répartition portant sur la quasi-totalité des marchés passés par l'État, les collectivités territoriales et les services chargés de la gestion d'autoroutes. Quatre des entreprises sanctionnées (Lacroix Signalisation, Signaux Girod et Signaux Laporte et Aximum) avaient déjà été sanctionnées pour des pratiques similaires.
(Décision 0-D-39 du 22 décembre 2010)

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Créé par la loi Séparatisme du 24 août 2021, un référent laïcité doit être présent dans chaque collectivité territoriale. Ses missions ont été précisées par décret du 23 décembre.La loi confortant le respect des principes de...

18/01/2022 | Ressources humaines
Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Plus d'articles