Somain (59) : éliminer le sélénium et le nickel de l'eau de consommation

La Rédaction

Sujets relatifs :

La commune de Somain (Nord) a récemment mis en service une nouvelle unité de potabilisation de l'eau. En effet, celle-ci présente fréquemment des dépassements des normes (sélénium, nickel et sulfates) ainsi qu'une dureté élevée de 60° f (due à la nappe de vraie).

Après plusieurs dérogations préfectorales, la commune a du faire des choix pour rendre son eau potable.

Les différentes études ont montré que seul le traitement curatif s'avérait efficace. Le choix technique s'est donc porté sur la nanofiltration. Le coût est à priori élevé mais en définitive, il a été plus faible que pour la mise en place de plusieurs traitements spécifiques.

La nanofiltration permet en effet l'adoucissement de l'eau (sans produits chimiques) et l'élimination concomitante des molécules indésirables.

Coût des travaux : 2 millions d'¤uros (avec un prêt à taux zéro de l'Agence de l'eau et une contribution de Véolia.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles