Sondages : l'Assemblée nationale réduit la voilure

La Rédaction

Sujets relatifs :

La commission des lois de l'Assemblée nationale a examiné la proposition de loi sur les sondages politiques proposée par les sénateurs Jean-Pierre Sueur (PS) et Hugues Portelli (UMP). Ce texte qui vise « à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral » a été adopté par le Sénat, en 1ére lecture, en février. Alors que la version initiale du Sénat y inclut l'ensemble des sondages liés au débat politique, la commission des lois a réduit ce champ aux seuls sondages portant sur des sujets liés, de manière directe ou indirecte, au débat électoral. Le texte ne fait, en outre, pas, pour l'instant, l'objet d'une inscription à l'ordre du jour de la séance publique. De quoi raviver les inquiétudes sur le possible enterrement d'un texte auquel les instituts de sondage n'ont pas forcément intérêt... d'autant plus que s'ouvre une nouvelle période électorale.

Sur ce thème, lire l'interview d'Hugues Portelli « Les sondages doivent être transparents »

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles