abonné

Sonia Lavadinho : "sortir du paradigme de la vitesse et marcher ensemble sur les lignes de désir"

Sonia Lavadinho désigne par « ligne de désir », la courbure optimale du tracé qu’un piéton laisse dans son sillage lorsqu’il est totalement libre de son mouvement. Cela peut se traduire par une trouée dans une haie, un sentier de terre qui traverse une pelouse publique. Pour elle, il faut repenser la ville dans son ensemble et redonner sa place au piéton.

Sonia Lavadinho est géographe et anthropologue urbaine. Elle a été chercheuse à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), à l’École normale supérieure de Lyon (France) et à l’Université de Genève. Elle a créé depuis dix ans Bfluid, sa propre structure de recherche prospective et expertise en mobilité et développement territorial. Scientifique de terrain, elle passe des heures[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

À Forcalquier, le vivre ensemble passe au vert

À Forcalquier, le vivre ensemble passe au vert

« Écologie, solidarité, intergénérationnel, autonomie… autant d’enjeux forts et exigeants pour ce collectif à l’origine du projet Les Colibres, un habitat participatif exemplaire. Un projet qui permet aussi d’allier sobriété...

ZAN : le temps du dialogue et de l’action

ZAN : le temps du dialogue et de l’action

Nouveau quartier, nouveau maillage

Nouveau quartier, nouveau maillage

Euronantes Gare : quand la création d’un quartier sert de chaînon manquant

Euronantes Gare : quand la création d’un quartier sert de chaînon manquant

Plus d'articles