Stockage de l'hydrogène sur hydrures de bore pour piles à combustible

La Rédaction

Sujets relatifs :

"Bor4Store", un nouveau projet européen coordonné par le Centre Helmholtz de Geesthacht (HZG, Schleswig-Holstein) et financé par l'Initiative technologique conjointe sur l'hydrogène et les piles à combustibles (FCH JU) [1], vise à développer des matériaux basés sur les hydrures de bore et capables de stocker de l'hydrogène. Les composés obtenus, constitués d'hydrogène et de bore, sont alors déversés sous forme de poudre dans un réservoir, alimentant à son tour une pile à combustible produisant de l'électricité ainsi que de la chaleur.

"Parmi l'ensemble des hydrures métalliques connus à ce jour, les hydrures de bore possèdent la plus grande capacité à stocker de l'hydrogène. Dans un réservoir de 50L, ce qui correspond à la quantité de carburant d'une voiture de taille moyenne, il est possible de stocker 5kg d'hydrogène grâce aux hydrures de bore. Cette quantité suffirait à accomplir une distance de 400 à 500km", explique Klaus Taube, coordinateur du projet au HZG. L'avantage de l'utilisation du bore réside dans sa possibilité de stockage de l'hydrogène à des pressions modérées, inférieures à 100bar, sans avoir recours à la liquéfaction.

Pour en savoir plus...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Infographie

Qu'ont voté les territoriaux à la dernière présidentielle ?

Un an et demi déjà. Alors que les territoriaux étaient traditionnellement plutôt modérés, on les a découvert davantage attirés par les extrêmes. Détails en images et en chiffres de tendances...

27/01/2023 |
En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

En Paca, l’État fait confiance à la région pour la planification écologique

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Catherine Belrhiti : « L’eau doit devenir un sujet politique »

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Logement : quand la question secondaire devient primaire  !

Plus d'articles