Strasbourg : les crèches parentales en danger ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les seize crèches parentales implantées à Strasbourg pourraient bien subir la politique de rationalisation des coûts souhaitée par l'État depuis 2010. Une politique qui pourrait mettre à mal certaines structures de la petite enfance.
Dans la Communauté Urbaine de Strasbourg, l'avenir des crèches parentales s'écrirait-il en pointillés ? Depuis 2010, une circulaire de la Caisse nationale d'allocations familiales (CNAF) invite au « recentrage » des financements des places en crèche à travers la PSU -prestation de service unique - chargée de coller au mieux à la demande des parents. La PSU permet d'accueillir le jeune enfant de 0 à 6 ans en proposant un forfait à l'heure. La Caf verse ensuite aux parents un tiers du coût de revient, les deux autres tiers étant payés par la Ville et les parents.
Sur le papier, ce principe paraît logique. Mais, dans les faits, la généralisation de contrats mal évalués fait peser une charge financière trop lourde dans le budget des familles. La CAF déclare donc la guerre aux contrats abusifs. Ce qui pourrait mettre en péril les crèches parentales.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles