abonné

Suppression de la taxe d’habitation : des bénéficiaires (dont on ne parle pas) et des perdants

Philippe Nikonoff

Sujets relatifs :

, ,
Suppression de la taxe d’habitation : des bénéficiaires (dont on ne parle pas) et des perdants

Feuille d'avis fiscale de taxe d'habitation

© philippe Devanne - adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Difficile de savoir aujourd’hui quelles communes s’en sortiront le mieux après la suppression de la taxe d’habitation. Une analyse poussée des différents types de communes apporte cependant quelques réponses.

La mort annoncée de la taxe d’habitation au motif essentiel que cet impôt serait « trop compliqué » pose de nombreux problèmes dont celui-ci : faut-il s’inquiéter que, face à la complexité du monde dans lequel nous vivons, nos dirigeants pensent qu’en cassant l’outil, on supprime le problème ? Un peu quand même, car comme le dit Homer Simpson : « Quand tu n’y arrives pas du premier coup, renonces immédiatement ».

Trois problèmes pour une suppression de la taxe d'habitation

Car enfin, cette suppression laisse ouvertes les questions[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles