abonné

Suppression des départements : la simplification administrative n'excuse pas tout

Anne Batailler

Sujets relatifs :

, ,
Suppression des départements : la simplification administrative n'excuse pas tout

CARTE_DEPARTEMENT

© Production Perig - Fotolia.com

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

La suppression de l'échelon départemental, motivée par un objectif d'économies budgétaires, est vue comme une solution abrupte par les élus et les agents des conseils généraux. D'inévitables conséquences financières risquent de se répercuter dans les intercos et les régions. Alors qu'une réorganisation en profondeur aurait certainement été salutaire... Les départements sont condamnés (enfin leurs institutions, pas leurs contrées…).Dans une logique de simplification administrative dont ils ont seuls le secret, de grands esprits annoncent la fin des conseils généraux, que les Français seraient prêts à enterrer nous dit-on. Bien sûr, l’argument est solide puisqu’il s’agirait de faire des économies sur l’argent du contribuable, lequel est[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles