abonné

Sur l’eau, la Lozère de moins en moins « coule »

Stéphane Menu
Sur l’eau, la Lozère de moins en moins « coule »

Le Tarn au Pont de Montvert, Lozère

© Florian Villeseche

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Dans le cadre du Salon des maires organisé par le centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Lozère et l’AMF départementale, le 13 octobre dernier, les élus ont tiré le bilan d’un été torride sur la ressource en eau. Avec la volonté, et vite, de trouver la parade.

Ce fut, aux dires du préfet de la Lozère, Philippe Castanet, son obsession quotidienne : au cœur de la canicule, il n’a pas eu à éponger son front des seules gouttes causées par la canicule mais aussi de celles issues des sueurs froides causées par la raréfaction montante des ressources en eau. Certaines communes ont dû être alimentées en eau potable tant les réserves étaient à sec mais les maires ont bien conscience que la mesure d’urgence ne peut se transformer en une[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Éditorial : il faut changer notre rapport au vivant

Éditorial : il faut changer notre rapport au vivant

Conséquence de décennies d'insouciances et de lâcheté, l'effondrement du vivant nous appelle à faire d'urgence autrement. Notre regard doit changer. Mais rien ne se fera sans une solide mise à jour de nos connaissances.La condamnation...

01/02/2023 |
À Forcalquier, le vivre ensemble passe au vert

À Forcalquier, le vivre ensemble passe au vert

Les clés de la réussite de la transformation écologique des territoires - Étape 1 : comprendre et partager les enjeux

Les clés de la réussite de la transformation écologique des territoires - Étape 1 : comprendre et partager les enjeux

 À Issoire, on chauffe gratis, ou presque

À Issoire, on chauffe gratis, ou presque

Plus d'articles