Tarn : produire de l'hydrogène à partir des déchets ménagers

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Trifyl (nom du syndicat départemental des déchets ménagers du Tarn comportant 320 communes et 300 000 habitants) s'est lancé dans la production d'hydrogène à partir du biogaz issu de ses centres de stockage.

En effet, ces centres sont exploités selon la technique du bioréacteur (le biogaz est capté le plus tôt possible et réinjecté dans les déchets pour accélérer leur biodégradation). En complément de la valorisation actuelle (essentiellement sous forme d'électricité mais aussi sous forme de biométhane carburant), le projet de production d'hydrogène (du nom de Vabhyo-gaz) a pour objet d'étudier les filières de valorisation des déchets en hydrogène, notamment les plus performantes du point de vue économique : par exemple dans les piles à combustible.

Trifyl a déjà participé à la mise au point d'un vélo électrique baptisé H2 qui fonctionne avec une batterie à l'hydrogène et qui possède une autonomie de 100 km.

H2 est déjà utilisé à titre de démonstration sur le circuit pédagogique d'un des centres de stockage.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

Même le Conseil constitutionnel le dit, les 1607h c’est pour tout le monde. Question d’équité. Mais si, derrière ces grands principes, se cachait davantage de subtilité ? Peut-être pas jusqu’à rouvrir le débat, quoi que…Fin...

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

Plus d'articles