Thierry Marx, Prix de l'Ethique 2012

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le prix de l'Éthique, c'est toujours une alchimie particulière. Avec un lauréat passé maître dans la cuisine moléculaire (il préfère dire « techno-émotionnelle ») , cela ne pouvait cette année qu'être une réussite, pleine de sens.

Le 25 septembre dernier, le jury présidé par le Dr Irène Frachon, lauréate du prix l'année dernière, a désigné le chef étoilé Thierry Marx lauréat du Prix de l'Éthique 2012 de La Lettre du cadre territorial. Le jury a récompensé le parcours d'un homme né dans un quartier populaire et qui, à force de travail et d'engagement, s'est hissé au sommet de la cuisine française. Mais il entendait surtout distinguer un chef qui n'oubliait pas d'où il venait et qui s'efforce de tendre la main à ceux qui en ont besoin. Il parraine ainsi une formation qualifiante en cuisine de rue à Blanquefort, donne des cours de cuisine à des détenus de longue peine à la maison d'arrêt de Poissy, et a créé « Cuisine mode d'emploi », des écoles de la seconde chance qui offrent une qualification professionnelle rapide dans les métiers de la restauration.

Thierry Marx dit : « Nous devons tous prendre en charge un peu de cette société pour qu'elle soit meilleure ».
L'essence de l'homme est en jeu. C'est un homme qui met en adéquation les principes et les actes. Dans la lignée des lauréats précédents, Patrick Doutreligne, Florence Aubenas et Irène Frachon, il fait partie de ces gens qu'animent le courage, une certaine droiture et le souci de l'autre.

En lisant la biographie de Thierry Marx (Comment je suis devenu chef étoilé, Éditions Bayard), on est frappé par le poids qu'il a eu à porter, sa vie durant, de l'image du « jeune des quartiers » forcément bon à rien et violent. Son histoire est celle d'une victoire contre les préjugés. Mais ce poids-là, des centaines de milliers de jeunes continuent à le porter, enfermés dans leur condition sociale, leur lieu de naissance, leur langage. Il compromet durablement toute perspective d'insertion dans la société. Il est évident que la République ne tient pas ses promesses vis-à-vis de ceux qui ne sont pas bien nés, même s'ils travaillent dur. Ce chantier est immense, et tous ceux qui y contribuent méritent notre respect : même s'il est loin d'être le seul, Thierry Marx est de ce combat.

PAROLES DE CHEF

« On sera toujours mieux les uns avec les autres que les uns contre les autres. »
C'est avec cette jolie phrase que le chef étoilé Thierry Marx a conclu la cérémonie du Prix de l'Éthique 2012. Le prix lui a été décerné par Irène Frachon, Prix de l'Éthique 2011 lors du Salon des maires le 22 novembre 2012.

Thierry Marx, lors de son discours, est revenu sur son passé d'« enfant des quartiers » comme on dit aujourd'hui. Celui qui a grandi à Ménilmontant a parlé du sport, qui peut redonner un cadre éducatif et des valeurs.

Thierry Marx, qui a ouvert une école qui forme des cuisiniers en 12 semaines dans le 20e arrondissement, revient sur le système d'apprentissage en France, parfois trop cher pour les moins favorisés et propose une alternative.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles