Toulouse : très chère prison

La Rédaction

Sujets relatifs :

Dossier sensible... Le préfet, Dominique Bur, l'a annoncé : le castelet, la « cour des fusillés » et les bâtiments qui bordent la prison Saint-Michel de Toulouse seront protégés au titre des monuments historiques. Il a proposé de céder cette partie de la prison à la mairie « pour l'euro symbolique ». Le représentant de l'Etat a assumé de ne pas avoir demandé le classement de la totalité du site comme le souhaitaient les riverains. La rotonde et les cinq autres bâtiments disposés en étoile sont mis en vente à 11,3  millions d'euros, laissant la mairie libre d'exercer son droit de préemption. En 2002, la proposition faite à la mairie - mais dont le préfet ne retrouve « aucune trace écrite » - était de 750 000 euros. Et c'est sur cette base que Pierre Cohen, le maire, dit depuis son élection qu'il est prêt à acheter. Le prix multiplié par quinze devrait refroidir les ardeurs : il y a quarante millions de travaux...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles