Toulouse : un service de transport décrié

La Rédaction

Sujets relatifs :

Des usagers en fauteuil roulant sont venus manifester devant le siège de Tisséo à Toulouse pour dénoncer les dysfonctionnements supposés du service de transport dédié aux personnes à mobilité réduite, Mobibus. L'expérimentation d'une nouvelle offre « à plusieurs niveaux de service » a mis le feu aux poudres.

Les manifestants dénoncent pêle-mêle des « oublis » de clients, des horaires fluctuants, des couacs dans le système de réservation en ligne... Bref, un « service [qui] ne cesse de se dégrader» selon la déléguée de l'Association des paralysés de France (APF), interrogée par le quotidien 20minutes.

Mais le principal grief des usagers du service vis-à-vis du prestataire Tisséo, qui a remporté le marché il y a un an, vient d'une nouvelle offre, laquelle prévoit l'instauration de deux tarifs différents : 3 euros le trajet environ (tarif actuellement en vigueur) pour les usagers qu'on vient chercher dans leur domicile, et la moitié de ce tarif pour ceux qui attendent le Mobibus sur le trottoir. Une pratique « discriminatoire » selon le collectif de handicapés à l'origine de la manifestation ; une « façon d'améliorer le service » au contraire, pour le président de la régie, qui se félicite dde l'augmentation récente du nombre d'usagers du service.
Source : 20minutes / La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles