Transfert des pouvoirs de police spéciale aux EPCI.

La Rédaction

Sujets relatifs :

Conformément à l'article 63-11 de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, le maire d'une commune membre peut notifier au président de l'EPCI son opposition au transfert de ses pouvoirs de police spéciale avant le 1er décembre 2011. En outre, le III de l'article L.5211-9-2 du code général des collectivités territoriales (CGCT), dans sa rédaction issue de l'article 63 de la loi du 16 décembre 2010, prévoit la possibilité pour le maire d'une commune membre de notifier au président de l'EPCI, dans les six mois qui suivent son élection, son opposition au transfert de ses pouvoirs de police spéciale.

Dans les deux cas de figure précités, aucun formalisme n'est imposé au maire d'une commune membre pour notifier au président de l'EPCI son opposition au transfert de ses pouvoirs de police spéciale. La preuve de la réception peut être apportée par tout moyen. L'envoi d'un courrier recommandé avec accusé de réception constitue l'un des moyens pour le maire d'apporter la preuve de la notification de son opposition au transfert de ses pouvoirs de police spéciale au président de l'EPCI.

En tout état de cause, le maire doit adresser au préfet de département une copie de la notification de son opposition au transfert de ses pouvoirs de police spéciale, conformément à l'article L.2131-2-3° du CGCT. Question N° : 120410

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Interview

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles