Transition écologique, fiscalité écologique et conférence environnementale : beaucoup de bruit pour rien ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le 13 septembre, le Ministre de l'écologie, Philippe Martin, a présenté le programme de la deuxième conférence environnementale qui aura lieu les 20 et 21 septembre prochains. Sa première réflexion (étonnante) a été d'affirmer : « la première qualité de la conférence environnementale, c'est qu'elle ait lieu pour la deuxième fois ». Sous-entendu : ce n'est pas la dernière car la transition écologique, cela demande du temps.

À priori, elle devrait donc s'inscrire dans une durée relativement longue. Ainsi, le 11 septembre, le même ministre avait confirmé que le projet de loi sur la transition énergétique que l'on attendait pour l'automne était reporté au printemps 2014... pour sa présentation avec un vote pas avant fin 2014... si tout se passe bien ! Il a simplement précisé que l'arrêt de la centrale nucléaire (engagement présidentiel) qui doit être inscrit dans cette loi n'est aucunement remis en cause.

Côté fiscalité écologique, la polémique n'est pas éteinte. Après l'affirmation du Ministre de l'écologie qu'il n'y avait pas « de dispositions concernant une convergence fiscale du diesel et de l'essence dans le projet de loi de finances 2014 », le Premier ministre a contré son ministre « le diesel n'est pas une pomme de discorde...quand vous aurez compris vous-même ce qu'est la contribution climat-énergie ». Les Ministres de l'économie et du budget avaient surenchéri en précisant que rien n'était tranché. Mais c'était le 12 septembre ! Et depuis, le Président de la République a été clair à ce sujet dans sa conférence télévisée : c'est donc Philippe Martin qui avait raison !

D'ailleurs, le Ministre de l'économie Pierre Moscovici était attendu à la conférence environnementale sur la question du financement de la transition énergétique. On a appris qu'il ne pourrait être présent pour des problèmes « d'organisation » !...

Mais n'oublions pas que le Président s'était engagé lors de la première conférence à faire de la France « la nation de l'excellence environnementale ».

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles