Tutorat des retraités pour les jeunes profs ? « Une belle idée » pour Peillon

La Rédaction

Sujets relatifs :

Dans un entretien accordé le 30 mai au Parisien, Vincent Peillon estime que le recours rémunéré à des professeurs retraités pour des missions de tutorat auprès de jeunes profs était « une belle idée », excluant dans la foulée que les retraités assurent des remplacements.

Ce tutorat s'apparenterait ainsi à une mission de « conseil ». "S'il y a besoin de faire appel à d'autres bonnes volon­tés, je n'y suis pas hos­tile, mais il faut mesu­rer la légi­ti­mité d'une telle mesure avec les par­te­naires. Cela suppose l'adhésion des per­son­nels", assure-t-il, avec prudence. "Ca n'est pas pour effectuer des rem­pla­ce­ments. C'est de la transmis­sion d'expérience", ajoute-t-il, pour éviter la confusion entre tutorat et remplacement.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles