Tutorat des retraités pour les jeunes profs ? « Une belle idée » pour Peillon

La Rédaction

Sujets relatifs :

Dans un entretien accordé le 30 mai au Parisien, Vincent Peillon estime que le recours rémunéré à des professeurs retraités pour des missions de tutorat auprès de jeunes profs était « une belle idée », excluant dans la foulée que les retraités assurent des remplacements.

Ce tutorat s'apparenterait ainsi à une mission de « conseil ». "S'il y a besoin de faire appel à d'autres bonnes volon­tés, je n'y suis pas hos­tile, mais il faut mesu­rer la légi­ti­mité d'une telle mesure avec les par­te­naires. Cela suppose l'adhésion des per­son­nels", assure-t-il, avec prudence. "Ca n'est pas pour effectuer des rem­pla­ce­ments. C'est de la transmis­sion d'expérience", ajoute-t-il, pour éviter la confusion entre tutorat et remplacement.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles