abonné

Ubérisons l’État avant que d’autres s’en chargent

Samia Khenniche

Sujets relatifs :

,
Ubérisons l’État avant que d’autres s’en chargent

uberisation

© OpturaDesign _ adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

L’ubérisation gagne l’ensemble des secteurs de la société, services publics compris. C’est le constat dressé par les auteurs d'un livre qui attire l’attention des acteurs publics : subie ou accompagnée, cette donnée va s’imposer. Ils proposent alors d’appréhender le phénomène comme une opportunité de transformation de l’action publique pour plus d’efficacité.

Qu'est-ce qui est intéressant ?

Proposant leur définition de l’ubérisation (voir encadré ci-dessous), les auteurs fixent les éléments structurants que les managers publics doivent mettre au centre de leur réflexion : plateformes numériques, absence d’infrastructures physiques et d’opérateurs, client au centre de la proposition.

Aucun champ ne sera, à termes, épargné par cette[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles