Un bon manager doit savoir recadrer sans démotiver

Christine Cathiard

Sujets relatifs :

,
Un bon manager doit savoir recadrer sans démotiver

Recadrer sans démotiver

© Rob Hyrons

L’ouvrage « Recadrer sans démotiver, ou comment concilier le salarié et l'entreprise » de Christine Benoit explique à tous les managers, débutants ou confirmés, comment ce sujet sensible doit être pris avec des pincettes : mener un entretien de recadrage sans démotiver ! Extraits…

Article publié le 30 octobre 2014

Dans un contexte social qui prône la réconciliation du salarié (ou du fonctionnaire) avec ses managers, l’entretien de recadrage peut vite apparaître comme inopportun, voire contre-productif.

L’auteure de l’ouvrage, Christine Benoit, a été directrice d’établissement de santé pendant 20 ans avant de s’intéresser à la question : « Recadrer, c’est un acte de management fort, pour rappeler les règles ou repréciser les objectifs mais aussi pour réorienter et remettre dans le droit chemin, et pas uniquement rappeler à l’ordre ! Sur le terrain, c’est aussi un exercice difficile pour les managers, qui souhaitent préserver une bonne ambiance de travail et éviter les tensions et les conflits. »

Comment fait-on alors ?

Vous avez déjà émis des remarques de manière informelle au collaborateur. En tant que manager, vous ne devez pas laisser un collaborateur sortir du cadre sans réagir, votre autorité serait remise en cause par l’équipe qui a besoin d’équité. Votre rôle de manager est de faire respecter les règles de vie collective.

 Votre rôle de manager est de faire respecter les règles de vie collective.

Lire aussi  : Recadrer un collaborateur : un acte de management délicat mais essentiel

Dans quel délai ?

Pas plus de 48 heures. L’équipe a forcément remarqué l’écart et attend la réaction du manager. Il ne faut pas convoquer la personne avant le week-end, sinon il sera stressé. Convoquez-le dans un endroit calme, sans téléphone. Le manager se veut sans préjugés, sans volonté de sanctionner l’erreur ou de désigner un coupable : il est animé du désir d’appréhender les faits afin qu’ils ne se reproduisent pas et de faire comprendre au collaborateur les raisons de son exigence.

Recadrer sans démotiver - Christine Benoit

"Recadrer sans démotiver, ou comment concilier le salarié et l'entreprise"

Éditions Gereso

Christine Benoit

18 euros

La démotivation au travail et le manager
Si les tâches de votre collaborateur sont trop routinières, procédurières, il y a un risque de démotivation. L’âge, un deuil, un divorce, des troubles dépressifs peuvent lui faire perdre le goût pour toutes ses activités en général. La situation est difficile pour le manager : le style de management influe la démotivation, même en présence de facteurs extérieurs. Lors de votre entretien, relancez votre collaborateur sur ce qu’il a plaisir à faire pour mobiliser à nouveau sa motivation !

À lire sur le même thème :

- Le dossier sur l’entretien individuel

- Management : apprendre à déléguer

- Malaise des cadres et malaise des autres

- « Donnez à un homme un pourquoi et il supportera n’importe quel comment » (Goethe)

- Le dossier harcèlement moral dans les collectivités territoriales

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles