Un CREPS pour chaque région métropolitaine

La Rédaction

Sujets relatifs :

,
Un CREPS pour chaque région métropolitaine

piste athletisme

© wutthichaic - fotolia

Sur proposition de Mme Catherine Morin-Desailly, présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, le Sénat adopte le principe d’au moins un CREPS pour chaque région métropolitaine.

Dans le cadre de la discussion en première lecture du projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République, le Sénat a adopté lundi 19 janvier deux amendements présentés par le Gouvernement relatifs au transfert aux régions des Centres de ressources, d'expertise et de performance sportives (CREPS).

À cette occasion, au moyen d’un sous-amendement présenté par Mme Catherine Morin Desailly (UDI-UC - Seine-Maritime), rapporteure pour avis et présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, le Sénat a également inscrit dans la loi que chaque région métropolitaine avait vocation à accueillir au moins un de ces établissements sur son territoire.

La sénatrice de la Seine-Maritime a fait remarquer que la fermeture de plusieurs CREPS depuis 2009 a eu pour effet que, dans le cadre de la nouvelle carte des régions, trois régions métropolitaines - Bretagne, Normandie et collectivité territoriale de Corse - en soient dépourvues et qu’en conséquence, le transfert souhaitable des CREPS devait être l’occasion de corriger ces inégalités territoriales.

Lors du débat, les sénateurs ont unanimement considéré qu’au nom de l’équité, il était donc nécessaire de faire en sorte que les établissements d’Ajaccio, de Dinard et de Houlgate puissent retrouver le statut de CREPS et devenir, à leur tour, de véritables pôles d’excellence régionaux en matière de développement du sport de haut niveau.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles