Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Denis Courtois
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

© ©beeboys - stock.adobe.com

L'Inet vient de créer un cycle de formation pour aider les dirigeants territoriaux à affronter les grossenjeux climatiques. Un pas majeur, même si la formation est pour l"instant réservée aux cadres des grosses collectivités.

 

L’Inet, en partenariat avec l’ADT-Inet, a conçu un nouveau cycle qui est, sans doute, au cœur des préoccupations actuelles. Ce cycle de formation « vise à transformer les postures de ceux qui œuvrent aux côtés des élus et à la tête des services, afin de consolider leur capacité d’adopter et de faire adopter des changements stratégiques pour agir, ensemble, en faveur d’un futur désirable ».

La plaquette de présentation du cycle précise : « Femmes et hommes issus des différents niveaux de collec-tivités, les participants seront animés par la nécessité de s’interroger sur leurs propres postures et volontaristes pour mettre en œuvre des politiques publiques disruptives et vertueuses. Cette diversité représentative sera garante de riches découvertes et d’une montée en compétences à la hauteur des attentes ».

On pourrait être sceptique devant ces postures volontaristes mais, « heureusement », l’accès à ce cycle est réservé aux « cadres de direction de la fonction publique territoriale (DGS, DGA, direc-trice ou directeur transversal en charge de la transition) pouvant justifier d’une expérience significative dans un poste de dirigeant au sein d’une grande collectivi-té (plus de 40 000 habitants) ou établis-sement public ». Le « plafond de verre » des 40 000 habitants existe toujours et nombre de cadres demeurent protégés de toute rencontre avec celles et ceux qui œuvrent dans des collectivités qui comprennent – selon l’Insee – encore 30 millions d’habitants sur les 66 que compte notre pays.

A lire : la présentation du Cycle sur le site de l'Inet

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Après Nantes en 2013, Grenoble sera capitale verte européenne en 2022

Après Nantes en 2013, Grenoble sera capitale verte européenne en 2022

Strasbourg, Lille, Dijon ont tenté leur chance. Nantes et Grenoble ont réussi leur coup et décroché le titre très convoité de capitale verte européenne. Un prix exigeant, mais qui rapporte beaucoup aux villes lauréates.Depuis 2010,...

Dossier : comment, peu à peu, les territoires se débarrassent de la voiture

Dossier : comment, peu à peu, les territoires se débarrassent de la voiture

En ville, le désamour de la voiture

En ville, le désamour de la voiture

La fin du tout bagnole ?

La fin du tout bagnole ?

Plus d'articles