Un drone pour surveiller la qualité des eaux

La Rédaction

Sujets relatifs :

Il faut le savoir. L'usage des drones dans le domaine de l'aménagement et de l'environnement est en très forte croissance.

Et l'Ifremer a conçu un drone marin dans le cadre du projet Mobesens (Mobile Water quality sensor system). Il s'agit en fait d'un kayak qui se déplace tout seul et qui réalise des mesures le long de la colonne d'eau. Pour ce faire, il dispose de deux treuils avec 40 mètres de câbles. Des prélèvements sont effectués par échantillonnage (avec une bouteille).

L'autonomie est assurée (jusqu'à 48 heures) ainsi que la communication grâce au Wifi, au 3G ou 4G (environ 10 à 20 km d'éloignement).

Une caméra a été installée pour un meilleur contrôle de la trajectoire.

L'engin consomme moins d'énergie et son coût est plus faible qu'un zodiac. Équipé d'une sonde mesurant plusieurs paramètres, il peut assurer la surveillance de la qualité des eaux qu'elles soient douces ou marines.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Devant les maires de France, pas contents mais c’est un grand classique, Emmanuel Macron semble avoir choisi et assumé un État déconcentré plus que décentralisé. Dont acte. Pouvons-nous lui suggérer d’aller jusqu’au bout de sa...

24/11/2021 | Décentralisation
L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

Plus d'articles