abonné

Un jour je me suis planté : je n'ai pas reconnu mes erreurs

Eric Delon
Un jour je me suis planté : je n'ai pas reconnu mes erreurs

pas ma faute_AdobeStock_97629509

© djoronimo _ adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

La crédibilité du manager territorial repose (aussi) sur sa faculté à reconnaître les erreurs ou les bévues qu’il a pu commettre.

 test banniere un jour je me suis planté

 Article publié le 4 avril 2018

La vie d’un manager territorial n’est pas un long fleuve tranquille. Je suis à la fois porteur des politiques publiques décidées par les élus et dont j’ai participé à la mise en place, tout en étant animateur de mon équipe de collaborateurs.

Lire aussi : Pourquoi ne fait-il pas ce que je lui demande ?

Les possibilités de me tromper, de commettre des erreurs sont donc multiples : traitement d’un dossier, comportement vis-à-vis d’un collègue, d’un élu, d’un prestataire… Lorsque je commets des erreurs, je dois les assumer et ne pas chercher à les dissimuler ou à les reporter[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Mesurer les défis du management public

Interview

Mesurer les défis du management public

Annie Bartoli et Cécile Blatrix reviennent longuement, dans un récent ouvrage, sur les enjeux qui traversent le management des organisations publiques. Un  ouvrage de référence  qui analyse les démarches de management conçues et...

18/11/2022 |
Anne Filliol : "L’agilité, la capacité d'être force de proposition, c’est exactement ce que permet la transversalité"

Interview

Anne Filliol : "L’agilité, la capacité d'être force de proposition, c’est exactement ce que permet la transversalité"

Travailler en transversalité oui, mais pour faire quoi ?

Travailler en transversalité oui, mais pour faire quoi ?

Transversalité : le vécu de ceux qui s’y frottent

Transversalité : le vécu de ceux qui s’y frottent

Plus d'articles