Un refus de prolongation d'activité au-delà de la limite d'âge doit-il être motivé ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

 Une décision refusant un maintien en activité au-delà de la limite d'âge doit être regardée comme un refus d'autorisation qui doit faire l'objet d'une motivation.

 Une fonctionnaire d'un opéra avait été admise à faire valoir ses droits à la retraite, le maire ayant décidé de refuser de prolonger son activité au-delà de 65 ans.

La haute juridiction a considéré que, eu égard à sa portée, la décision par laquelle l'autorité administrative refuse de faire droit à une demande de maintien en activité présentée en application des dispositions législatives relatives à la limite d'âge dans la fonction publique (1), doit être regardée comme un refus d'autorisation, au sens de la loi sur la motivation des actes administratifs (2).

Au cas d'espèce, le Conseil d'Etat a constaté que la décision contestée ne comportait pas les éléments de fait et de droit sur lesquels elle était fondée.

Il a été conclu à l'annulation de la décision de refus de prolongation d'activité.

(CE 23 décembre 2011 - n° 329016).
- Mentionné dans les tables du recueil Lebon -
(1) Loi n° 84-834 du 13 septembre 1984.
(2) Loi du 11 juillet 1979.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Les sénateurs Hervé Maurey et Stéphane Sautarel ont récemment présenté les conclusions de leur rapport : « Comment remettre la SNCF sur rail ? Modèle économique de la SNCF et du système ferroviaire : il est grand temps...

02/05/2022 |
Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Plus d'articles