Un simple engagement verbal constitue t-il une faute de l'administration ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le refus de l'administration de régulariser par écrit un engagement verbal durant 7 années constitue une faute engageant la responsabilité de la commune, condamnée à indemniser l'agent du préjudice subi.

Un professeur de danse qui avait été engagé par contrat verbal, avait exercé ses fonctions (tacitement reconduites) dans une commune de mai 1998 à août 2005.

La juridiction d'appel a constaté que l'agent avait été recruté sans qu'ait été établi l'acte d'engagement écrit exigé par la réglementation (article 3 - décret n° 88-145 du 15 février 1988).

Malgré une demande de l'agent d'un engagement écrit en octobre 2002, la commune n'avait proposé un contrat écrit à l'intéressé qu'en juillet 2005.

La CAA a considéré qu'en s'abstenant de régulariser la situation de l'agent pendant 7 ans et de lui proposer un contrat écrit, en dépit des demandes de l'intéressé, la commune avait commis une faute de nature à engager sa responsabilité.

La commune a été condamnée à verser à l'agent une indemnité de 3000 ¤ en réparation du préjudice subi.

(CAA Versailles - 6 octobre 2011 - n° 09 VE 01684).

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Créé par la loi Séparatisme du 24 août 2021, un référent laïcité doit être présent dans chaque collectivité territoriale. Ses missions ont été précisées par décret du 23 décembre.La loi confortant le respect des principes de...

18/01/2022 | Ressources humaines
Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Plus d'articles