Une décision de licenciement doit-elle intervenir dans un délai déterminé à l'issue du stage ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

Aucune disposition législative ou réglementaire, ni aucun principe général du droit, n'impose à l'administration de décider du licenciement en fin de stage dans un quelconque délai après l'avis de la CAP.

Un Adjoint administratif de 2° classe avait été nommé en qualité de stagiaire au ministère de la défense par un arrêté du 30 octobre 2007. La commission administrative paritaire (CAP) qui s'était réunie le 6 février 2009 avait proposé son licenciement. C'est par une décision du 12 août 2009 que l'intéressé avait fait l'objet d'un licenciement pour insuffisance professionnelle.

La juridiction d'appel a considéré qu'aucune disposition législative ou réglementaire, ni aucun principe général du droit, ne fait obligation à l'administration de prendre sa décision dans un quelconque délai après l'avis de la CAP.

Il a été précisé que le moyen tiré du retard mis à prendre l'arrêté de licenciement ne pouvait qu'être écarté (en l'absence de changement dans les circonstances de droit ou de fait qui aurait pu contraindre l'administration à reprendre la procédure).

Sur le fond, la CAA a constaté que l'agent avait bénéficié d'un suivi régulier de la part de ses supérieurs hiérarchiques (plusieurs réunions et une formation personnalisée) et que l'intéressé n'établissait donc pas que l'encadrement de ses missions en qualité de stagiaire n'aurait pas été suffisant.

(CAA Versailles - 6 octobre 2011 - n° 10 VE 02215).
- Décision strictement transposable à la FPT -

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Éditorial : On veut des fonctionnaires !

Notre service public s’effondre et nous le regardons mourir. Pour notre capacité à faire société comme à affronter les risques à venir, il nous faut réagir.Voilà maintenant un quart de siècle que la fonction publique souffre en...

29/09/2022 |
Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

Les décrets ZAN mettent le feu à la plaine

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

La « Liberté fondamentale » de « vivre dans un environnement respectueux de la santé » : un vieux principe qu’il faudra bien appliquer

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Interview

Olivier Schneider : « l’annonce majeure, c'est le lancement du comité interministériel vélo »

Plus d'articles