Une fusion malgré le non de la population

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le préfet de la Seine-Maritime a autorisé la fusion des communes de Bois-Guillaume (13.400 habitants) et de Bihorel (8.500) dans l'agglomération de Rouen, malgré un vote défavorable de la population consultée par référendum. Dans un arrêté daté du lundi 29 août 2011, le préfet a autorisé cette fusion demandée le 4 juillet par les deux conseils municipaux. Elle sera effective le 1er janvier. La loi de 2010 sur les collectivités territoriales prévoit qu'un simple vote favorable des conseils municipaux est suffisant pour permettre la fusion de deux ou plusieurs communes contiguës.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

Même le Conseil constitutionnel le dit, les 1607h c’est pour tout le monde. Question d’équité. Mais si, derrière ces grands principes, se cachait davantage de subtilité ? Peut-être pas jusqu’à rouvrir le débat, quoi que…Fin...

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

Plus d'articles