Une saison nationale du Spectacle Jeune public en 2014/2015

La Rédaction

Sujets relatifs :

C'est en fin de compte la proposition n°39 du « Manifeste pour une politique artistique et culturelle du spectacle vivant en direction de la jeunesse », rendu public il y a un an, qui a émergé comme priorité suite aux  différentes réunions des groupes de travail (création-production-diffusion ; connaissance-reconnaissance ;  formation-EAC ) tenues avec le Ministère /DGCA,  et d'autres associations  invitées dans le cadre de "concert'actions" décentralisées.

Ce projet qui a pour horizon 2014/2015 est un  temps fort  (une saison) du Spectacle vivant Jeune public. Il vise à :

  • rendrevisiblele secteur jeune public, et permettre son rayonnement au niveau national mais aussiinternational,
  • stimuler lapérennisation d'initiatives innovantes appelées à se poursuivre,
  • mettre en valeur les forces de lacoopération, de la mutualisation à travers projets et territoires,
  • soutenirl'innovationà travers pratiques et créations.

La lettre d'Aurélie Filippetti parvenue au cours de la réunion du 16 juillet à Avignon de l'association « Scène(s) d'enfance et d'ailleurs » donne l'impulsion nationale sollicitée: "Le temps est donc bien venu, comme vous le proposez, de mettre en lumière tout ce que cinq décennies de politiques culturelles menées par l'État et les collectivités territoriales ont généré en matière d'offre artistique destinée à la jeunesse et d'en révéler l'importance quantitative et qualitative comme la diversité".

Déjà, de Dijon à Reims en passant par la Dordogne, apparaissentdes "pôles structurants", prémices dans leur diversité d'une nouvelle politique culturelle sur les territoires.

Comme l'indique la contribution de « Scène(s) d'enfance et d'ailleurs », ce projet, tout autant qu'il doit bénéficier du label et du soutien financier de l'Etat, ne peut s'associer, s'appuyer, sur les opérateurs de terrain , en mesure de faire résonner ce temps fort.

Lors de la réunion du 16 juillet, de nombreuses questions ont été posées sur  ce projet par les 200 participants réunis au Conservatoire d'Avignon.  On les retrouvera pages 5, 6 et 7 du compte-rendu de cette réunion. « Scène(s) d'enfance et d'ailleurs » et les différents partenaires du Manifeste débattront de ces questions au cours de l'année préparatoire 2013/2014, tant au niveau du ministère de la culture que des collectivités, des associations et structures artistiques.

Les Actes du Colloque de Montfort (octobre 2012) « Le jeune public a (à) l'âge de la maturité » est en ligne.  Enfin celles et ceux qui désirent s'impliquer, être des appuis sur leur territoire, sont invité(e)s à contacter l'association qui prendra leur attache.

François Deschamps

Photo FD / festival Nexon 2012

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

35  heures (voire moins), la lutte continue

35  heures (voire moins), la lutte continue

Plus que quelques mois pour apliquer les 1607 heurs effectives. L'État affiche sa fermeté, les collectivités cherchent des solutions… ou des échappatoires.Avec une date butoir fixée au 1er janvier prochain pour le « retour »...

22/10/2021 | Statut
Accès à la culture  : une idée belge

Accès à la culture  : une idée belge

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Finances locales : le cœur des pleureuses donne de la voix

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Plus d'articles