Union sur... toute la ligne

La Rédaction

Sujets relatifs :

Les présidents du conseil régional Midi-Pyrénées, du conseil général de Haute-Garonne et de la Communauté urbaine du Grand Toulouse ont réaffirmé, lors de l'assemblée générale de l'association LGV Sud-Ouest, « leur détermination à obtenir le lancement du chantier Bordeaux-Toulouse dans cinq ans et son achèvement dans les meilleurs délais ». Le projet de la LGV avait en effet du plomb dans l'aile suite aux annonces du Gers et du Lot-et-Garonne de retirer leur financement. Ni la région, ni le département ne peuvent mettre une rallonge sur la table. La part du Conseil régional était de 400 millions d'euros au début du projet. Elle est aujourd'hui passée à 800 millions d'euros. Les présidents des collectivités de Midi-Pyrénées ont du coup écrit au Premier ministre. "Nous envisageons de retirer le financement de nos collectivités sur Tours-Bordeaux pour, en contrepartie, prendre à notre compte la totalité de la charge Bordeaux-Toulouse" indiquent ces élus...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles