Valérie Fourneyron. De l'endurance

La Rédaction

Sujets relatifs :

Notre coup de fil arrivait, paraît-il, à point nommé. S'enquérir de l'agenda de Valérie Fourneyron pour y caser deux heures de rendez-vous en vue d'un portrait ne pouvait «pas mieux tomber» en pleine tourmente Cahuzac, dixit l'attachée de presse de la ministre des Sports, de la Jeunesse et de la Vie associative. Foin de comptes en Suisse, de mensonges en chapelet et de folie des grandeurs, on avait frappé à la porte d'une «ministre normale». Ce qui, en plus de traquer les résultats du FC-Rouen dans les colonnes de l'Equipe, fournissait à la portraitiste un point commun de plus entre celle qui dirigeait la ville de Flaubert et de Lecanuet jusqu'à son entrée au gouvernement en mai 2012 et le chef de l'Etat, parangon de normalitude autoproclamé ayant grandi (et donc taquiné le ballon) en Normandie.
Libération

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

1607 heures : le Conseil constitutionnel a-t-il vraiment sonné la fin de la récréation ?

Même le Conseil constitutionnel le dit, les 1607h c’est pour tout le monde. Question d’équité. Mais si, derrière ces grands principes, se cachait davantage de subtilité ? Peut-être pas jusqu’à rouvrir le débat, quoi que…Fin...

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

Plus d'articles