Valoriser le phosphore des eaux usées urbaines

La Rédaction

Sujets relatifs :

Si l'épandage des boues issues des stations d'épuration est une voie pertinente pour la valorisation organique, elle ne l'est pas du point de vue du phosphore car il est sous forme de phosphate métallique peu utilisable comme engrais.

Un programme de recherche a donc été mis en place à la station de Strasbourg (1 million d'EH) par Suez Environnement qui teste un procédé physico-chimique avec le Canadien Ostara. Après la digestion aérobie, on précipite le phosphore dans un réacteur à lit fluidisé. On obtient alors de la struvite par injection de chlore et celle-ci est une substance minérale qui est riche en phosphate d'ammonium et qui est utilisable comme engrais.

Les essais ont été fait dans un pilote et le résultat est positif : 80 % du phosphore peut être ainsi valorisé avec une production annuelle potentielle de 300 tonnes de struvite.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles