Venise : énergie propre grâce aux vagues de la mer et de la lagune

La Rédaction

Sujets relatifs :

La municipalité de Venise, la ville de l'eau par excellence, est en train de mettre à l'essai un moyen d'utiliser le mouvement des vagues de la mer et de la lagune comme source d'énergie électrique propre, renouvelable et à faible coût. Gianfranco Bettin, conseiller municipal, a récemment présenté lors d'une conférence de presse tenue à Mestre, un projet révolutionnaire qui consiste à produire de l'énergie électrique en mettant à profit les vagues et les vaguelettes, plus petites mais plus fréquentes car induites par les embarcations qui transitent dans la lagune. L'expérience, mise en place par la Commune de Venise à travers l'AGIRE (Agence Vénitienne pour l'Energie) consiste en l'installation de trois prototypes pour la production d'énergie à partir de vagues : un prototype a déjà été mis en place dans la lagune en août 2011, dans le canal de la Giudecca (dans le centre historique), alors que les deux autres seront installés en mer avant le printemps 2012, près de la plateforme du Cnr (Conseil National des Recherches) en face du Lido. Les trois systèmes s'appellent respectivement, "Mini GIANT", "GIANT" et "WEM", et ont été réalisés par deux entreprises italiennes qui les mettent à l'essai, à titre gratuit, en collaboration avec l'AGIRE.

Tous les prototypes sont constitués d'un flotteur et d'un générateur, qui exploite le principe d'Archimède (un corps immergé dans un fluide reçoit une poussée vers le haut équivalente au poids du liquide déplacé). En pratique, durant l'intervalle entre deux mouvements de vagues, le flotteur se déplace d'une hauteur maximum à un point zéro définit par le niveau de la mer, pour atteindre de nouveau le point le plus élevé. L'énergie contenue dans ce mouvement ondulatoire est transformée en énergie électrique propre et renouvelable en mesure d'alimenter des appareils et installations urbaines. Mini GIANT (Générateur Intégré Autonome Non Traditionnel) est déjà actif le long du canal de la Giudecca et a été réalisé exprès pour la ville de Venise", a souligné le conseiller municipal à l'environnement, "et permet de mettre à profit aussi bien les vagues induites par le mouvement des embarcations que les mouvements réfléchis par les rives des canaux". Il s'agit d'un système ingénieux capable, une fois à pleine capacité, de devenir un mini-réservoir d'énergie à usage domestique. Au contraire, en pleine mer, on testera bientôt le système GIANT, une espèce d'énorme "champignon" capable de produire et d'emmagasiner 12.000 KWh par an, et le système WEM (Wave Energy Module), plus grand et complexe que GIANT, mais en mesure de générer 35.000 KWh par an et ainsi, par exemple, couvrir tous les besoins énergétiques d'une crèche.

 

Pour en savoir plus...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles