Vergèze : ça ne coule pas de source....

La Rédaction

Sujets relatifs :

La cour administrative d'appel de Marseille a donné raison au géant de l'agroalimentaire Nestlé face à la commune de Vergèze (30) qui se disputent depuis six ans autour du nom de la source Perrier.
C'est la quatrième fois en six ans que les deux parties se retrouvaient devant la justice. Au coeur du litige : une décision de la commune de rebaptiser le lieu-dit "Les Bouillens" en "Source Perrier-Les Bouillens". En 2006, lors d'un conseil municipal, Vergèze avait pris cette décision pour empêcher le groupe, propriétaire de l'eau minérale, de délocaliser sa production.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles