abonné

Vers la fin des délégations de service public pour la gestion de la restauration collective ?

Angélique Di Curzio

Sujets relatifs :

, ,
Vers la fin des délégations de service public pour la gestion de la restauration collective ?

527-dsp-restauration-collective-AdobeStock_186555934

© evening_tao - adobestock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Risque économique, rémunération du délégataire, part des recettes des usagers… Les collectivités peuvent de moins en moins passer sans y prendre garde des délégations de service public pour la restauration collective. Le risque grandit que le juge intervienne.

Le juge administratif annule, de plus en plus souvent, les délégations de service public (DSP) conclues par les collectivités publiques avec un opérateur économique en vue de la gestion du service public de la restauration collective.

Il considère, en effet, que les contrats passés par les collectivités publiques ne peuvent pas être qualifiés de contrats de délégation de service public mais de marchés publics de service. On peut, ainsi, s’interroger sur l’avenir des délégations de service public[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles